Les femmes

à la cuisine

 

Rêvé et pensé par Nawel Dombrowsky, « Les Femmes à la cuisine » est un spectacle musical dont les chansons originales ont été écrites et composées par Yanowski du "Cirque des Mirages".  Passant d'un personnage à l'autre, Nawel voyage entre le burlesque et la poésie, le rire et l'émotion. Dans une mise en scène qui laisse toute sa place à l'interprétation, elle est accompagnée de Nolwenn Tanet au piano, d'Hélène Avice à la contrebasse et de Mélanie Centenero à la batterie. 

 

Dans ce spectacle, si les femmes sont à la cuisine, ce n'est pas tant pour confectionner les bons petits plats de la ménagère docile, mais bien pour y échafauder le casse du siècle. La cuisine, pour ces femmes, est aussi le lieu à partir duquel, non sans humour, on repense le monde : la violence sociale, l'exil, la guerre…  Mais aussi celui où l'on se confie sur l'amour, la jalousie, l'instinct maternel (ou l'absence de celui-ci). 

 

 

Ce spectacle est co-produit par Le Grand Angle - Scène Régionale. Il a également reçu le soutien du CNM, d’Audiens, de la ville de Rosny-sous-Bois et de La Manufacture Chanson Paris.

Spectacle signé chez  Avril en Septembre production : 

              https://avrilenseptembre.fr

  Un tour de chant féminin et féministe mais surtout et avant tout humain et humaniste.  

Dossier de presse :

Nos rendez-vous :
Automne 2021 : Connétable / Paris : Piano voix avec Jessica Rock
25 août : Voiron (Duo)

26 août 2021 : Nana de belleville à Annemasse

29 janvier 2022 : Grenoble (Duo)

30 janvier 2022 : Grenoble (Duo)

6 février 2022 : Grenoble (Duo)

5 mars 2022 : Paris (Duo)

11 mars 2022 : Chambery (Quartet)

27 mars 2022 : Bourget du Lac (Quartet)

 

brigitte-designolle_Nawel et Nolwenn-108

Ode à la

Chanson

De Ferré à Juliette

C'est autour d'un piano cette fois ci que Nawel Dombrowsky, chanteuse reconnu du célèbre "Lapin Agile" de Montmartre et Nolwenn Tanet revisitent la chanson française de Léo Ferré, Boris Vian, Gilbert Bécaud mais également des auteurs contemporains comme Juliette et Yanowski

C'est autant drôle que tragique et c'est beau à voir et à entendre ...

_1180602.JPG

Nana de 

Belleville

On les écoutait dans les bals musette, les cabarets, les guinguettes et surtout au pied de La Butte. Les fleurs de faubourg sont ces femmes des quartiers populaires de la capitale, ces mômes qui, pour un quignon de pain, chantaient dans la rue. 

Fréhel, Damia et Piaf en sont les figures emblématiques.

 

Avec sa voix gouailleuse, apparaît Nana de Belleville, au style canaille et rieur de cette époque. Accompagnée par le son chaloupé de l’accordéon de Nolwenn Tanet, elle interprète le répertoire de ces chanteuses de rue.